FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Une nouvelle piste : valorisation des coproduits végétaux

Dans le but de créer une nouvelle filière de valorisation dans la région de Bretagne, des chercheurs français ont mené une étude d’évaluation du gisement local en termes de coproduits végétaux.

Cette opportunité permettrait de regrouper l’ensemble des acteurs potentiellement impliqués : producteurs de légumes et autres cultures, laboratoires d'extraction et industries concernées.

Demandée par le pôle de compétitivité agroalimentaire Valorial, cette étude a recensé un gisement important de coproduits végétaux, potentiellement valorisables, à savoir les sous-produits des légumes frais et les sous-produits facilement collectés dans les usines de transformation de conserves et de produits surgelés. Ces coproduits renferment des molécules actives, utilisables dans le secteur cosmétique, pharmaceutiques, des alicaments et des plats préparés. En effet, la tomate contient, par exemple, du lycopène, riches en anti-oxydants et ayant un effet contre le vieillissement cellulaire. Le chou-fleur contient, également, des polyphénols ayant un effet préventif à l'apparition de certains cancers, comme celui du système digestif.

A signaler qu’à partir de mars 2011, la société Agrival produira ses premières molécules actives, extraites du chou-fleur et de l'artichaut, qui pourraient intéresser l'industrie de la nutrition-santé et de la cosmétique.

Pour en savoir plus

www.pole-valorial.fr

Calendrier

Février 2024
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Newsletter