FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Des pigments naturels pour produire l’électricité

Le groupe de recherche « Spectrophotométrie optoélectronique luminescente d'analyse thermique de la relaxation d'énergie » (Solare), de l'Institut pour les procédés chimico-physique (Ipcf) du Conseil national de la recherche (Cnr) de Messina-Italie, vient de réaliser des cellules solaires 'photoélectrochimiques' basées sur l’utilisation des pigments naturels tels que les bétalaïnes et les anthocyanes.

Ces molécules naturelles, responsables de la coloration de certains végétaux, sont présentes dans les oranges sanguines, les poires, les aubergines, les figues de barbarie et le raisin.

Inspiré de la photosynthèse, ce système représente une alternative possible aux panneaux photovoltaïques traditionnels utilisant des cellules en silicium. En effet, selon Giuseppe Calogero, chercheur à l'Ipcf-Cnr, le rendement du système atteint 2% et montre une bonne stabilité thermique et une efficacité constante, même dans de condition d'ensoleillement critique. Par ailleurs, les chercheurs ont pu développer une nouvelle classe de composés similaires aux colorants présents dans les produits naturels mais qui ont des propriétés photo-sensitives plus élevées.

Pour en savoir plus

www.cnr.it

Calendrier

Juin 2024
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Newsletter